PROFILS COMPORTE-MENTAUX

Voici quelques profils à risques dans un contexte de travail stressant et propice au Burn Out.

Ces comportements peuvent s’avérer très néfastes pour la personne lorsqu’ils sont surdimensionnés :

  • Un engagement sans limite dans son travail, un sens du devoir poussé à l’extrême
  • Faire de son travail le centre de sa vie avec de l’idéalisme et de l’enthousiasme poussés à l’extrême
  • Etre perfectionniste dans tous les aspects de son travail sans placer de priorités
  • Se mettre la pression en entretenant des standards TROP élevés de réussite et de performance
  • Avoir une conscience professionnelle élevée au détriment de sa vie personnelle
  • Négliger d’évacuer les tensions et de pratiquer des activités ressourçantes pour récupérer de l’énergie
  • Ne pas savoir poser ses limites et s’oublier complètement (ses capacités et besoins)
  • Etre dans l’autocritique exacerbé et des croyances bloquantes « je ne peux pas dire non »…
  • La difficulté à déléguer
  • Avoir du mal à reconnaître sa souffrance, son surmenage, les signaux d’alarme du corps et à déléguer!
  • Etre en difficultés quant aux émotions (gestion et expression) avec une faible estime de soi (je suis nul)
  • Une tendance à l’anxiété de façon générale et pour tout évènement
  • Vivre dans un climat permanent de compétition

Pour surmonter l’épuisement psychique et émotionnel, il faut du temps. Et ça n’est malheureusement pas en quelques jours qu’on peut éradiquer un burn-out qui voit le jour suite à une juxtaposition de facteurs de stress et de frustrations qui sont souvent le résultat de plusieurs années de vie en « déséquilibre ».
Une des premières étapes chez la personne en burn-out qui vient consulter sera de prendre conscience et d’accepter le problème qu’elle rencontre et, ensuite, d’accepter que la récupération prenne du temps (voir article Gérer/Diagnostic), ce qui peut générer un sentiment de honte ou de culpabilité!
Coachs, thérapeutes… Les personnes consultent souvent trop tardivement et quand les dégâts sont bien installés. Face à l’intensité de la situation, la volonté seule de la personne ne suffira pas et un accompagnement par un professionnel compétent sera indispensable pour analyser ce qui a pu mener à cette situation extrême et réfléchir aux moyens de changer ce scénario destructeur. Choisissez celui avec qui vous vous sentez suffisamment bien pour créer l’alliance nécessaire à une guérison, surtout dans cette période de grande solitude! Si vous ne vous sentez pas bien, changez 😉

Il s’agit de VOUS et de vos besoins fondamentaux pour vous donner toutes les chances d’en sortir!
Les signaux d’alerte du burn-out doivent être pris au sérieux car s’ils ne sont pas pris en considération ils sont l’annonce d’une détérioration de l’état de la personne. (voir articles Déceler/signes et causes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *